LifeStyle

Les champs de fleurs de la Torche

Bientôt je fêterais ma dixième année en terre bretonne. Je n’étais jamais allée au printemps au bout du Finistère voir les champs de fleurs de la Torche. Alors ni une, ni deux cette année j’ai embarqué Freya, Victor et leurs grands parents et nous voilà partis pour Plomeur.

Les enfants et moi on fait équipe et on commence par donné un petit coup de nettoyage à la voiture qui à force de balade à la mer et de goûter entre l’école et la crèche commençait à ressembler à une annexe de la déchèterie.
Puis on fouille le frigo pour préparer un pique nique improvisé. On aura donc des chips, du jambon, des bâtonnets de carotte, des radis, du pâté (hénaff évidement), du pain, du fromage (dans la famille c’est important), des compotes à boire, des pommes et des bananes et bien sur des crêpes.
Les enfants chargent  le cerf volant au cas où et une ou deux nappes pour être bien installés. Et nous voilà en partis pour récupérer Pépé et Mamie. Puis nous prenons la direction de Quimper, Pont l’abbé et Plomeur.

  

Nous avons la chance d’arriver juste avant le départ du petit train. Celui que vous pouvez prendre au niveau de l’entreprise Kaandorp. Attention ils n’acceptent pas les cartes donc pensez à vous munir d’espèces ou d’un chéquier. Nous voilà tous les 5 à bord du train masque sur le nez pour les adultes et nez au vent pour les enfants.
Un petit tour d’une bonne demi heure pour en apprendre plus sur les cultures de fleurs de ce petit bout du monde. On a vue des jacinthes, des tulipes et même des iris. L’odeur qui embaume l’aire est tout simplement dingue.

Début de la balade

Le petit train c’est en plus hyper fun pour les enfants qui apprécient autant les paysages que l’expérience cahoteuse du train dans les allées de terre battue.
C’est presque l’heure de la fermeture pour le déjeuner mais nous faisons un rapide tour dans la partie boutique avant qu’elle ne ferme. Mes parents, les enfants et moi même ressortons avec plusieurs sachets de bulbes pour un prix défiant toute concurence.

Pause déjeuner

Mais voilà que les estomacs commencent à crier famine. On reprend la voiture et quelques kilomètres plus loin (4) nous nous installons sur la plage de la Torche pour un pique nique bien mérité en contemplant les surfeurs et surfeuses.
Victor profitera de cette pause pour trouver deux ou trois nouveaux trésors pour sa collection.
Comme le vent se lève un peu, on sort le cerf volant et on ne sait plus qui s’amuse le plus, Victor ou Pépé.
Après quelques châteaux de sables pour Freya et avant que le temps ne se gâte de trop, on remballe.
Au retour on arrête la voiture le long des champs, histoire de se faire quelques jolies photos devant les champs de jacinthes. On respire à plein poumons et on remonte dans le bolide.

Retour à la maison

5 minutes plus tard les enfants sont KO et ronflent à l’arrière.
On ira goûter chez Pépé et Mamie avant de rentrer à la maison prendre un bain bien mérité.
C’était un très beau mercredi de Mars et on en garde des souvenirs pleins les yeux.
C’est sûr l’année prochaine on y retourne.
Pour l’entreprise de fleur c’est ICI 
et pour le petit train c’est ICI